biologique Légumes & petits fruits Local Vie à la ferme

Famille et amis

Comme pour bien d’entre vous, le Covid chamboule un peu nos façons de faire à la ferme. Pas tellement en ce qui concerne nos cultures, car pour débuter nos semis, les repiquer et les chouchouter, nous sommes plutôt assez autonomes et consciencieux. Je ne parle même pas de la préparation des parcelles car même là, le travail est fait maison, assis sur nos tracteurs, enfouissant les résidus de culture ou détruisant des restants d’engrais verts dans nos sols. Je fais plutôt allusion à l’arrivée tardive de notre contingent mexicain, six employés sur lesquels je compte beaucoup durant la saison et dont j’apprécie l’ardeur au travail et l’efficacité. Cette saison, gracieuseté du Covid, il va falloir ronger son frein et attendre leur arrivée plus tard que prévu, possiblement vers la fin mai ou début juin. Ce n’est pas une calamité car nous l’avions anticipée et mis sur pied un plan B qui consiste à la ‘conscription’ des amis de nos enfants, prêts à ‘tougher’ les éléments, affronter les rigueurs du travail de la terre et planter les dizaines de milliers de transplants qui attendent patiemment leur tour sur nos tables d’endurcissement. La battue a marché car nous en avons trouvé suffisamment pour débuter les plantations en attendant le renforcement du groupe.

Les inscriptions vont bon train et à ce rythme, nous sommes à quelques semaines d’afficher complet. Légumes frais et petits fruits dans les paniers, œufs de la ferme en mode premier arrivé premier servi et bien sûr les pains du Capitaine Levain si vous vous abonnez à leur boulange. Plus que sept semaines avant le jour J pour les paniers de la saison ‘régulière’ et neuf semaines avant le début des paniers de kiosque aux Marchés Atwater et Jean-Talon.