Alimentation biologique Local Vie à la ferme

Ma serre à moi

Je pourrais passer toute ma saison des cultures dans ma serre à semis. Et c’est ce que je fais d’ailleurs depuis les ides de mars. L’espace est attrayant, tout de bois construit et l’ambiance on ne peut plus zen dans cet havre de paix et de chaleur. Ces moments sont précieux et ô combien importants pour bien lancer une saison, partir les oignons et les poireaux, les poivrons et les aubergines et bientôt les tomates, sans oublier les vagues incessantes de laitues, brocolis et autres betteraves qui attendent patiemment leur tour. La liste est longue, répétitive et planifiée au quart de tour parce que même si nous sommes tributaires des aléas de la météo une fois dans les champs, la succession des semis en serre ne laisse rien à la chance mais tout à Excel…

Mais la satisfaction ultime, ce sont ces moments d’introspection, méditatifs presque, où les gestes renouvelés nous amènent autre part, cette huit centième semence de laitue qui retrouve sa cuvette ou ce deux millième plant de poivron que je repique et à qui je redonne un nouvel espace de liberté. Oui, j’y passerais bien la saison mais cela ne se fera pas car déjà se pointe à l’horizon le vortex des plantations et des semis aux champs, activités tonitruantes s’il en est et qui nous rappellent brusquement l’intense agitation qui s’exercera sur nous durant tout l’été. On a déjà hâte…