Alimentation Biologique Vie à la ferme

Les dés sont jetés

On annoncerait une semaine incertaine côté température
mais qu’à cela ne tienne, les dés sont jetés
et débute ainsi la première livraison des paniers bio des Jardins d’Arlington les 8 et 9 juin, la première de 22 pour les livraisons de quartier et à la ferme. Les livraisons dans nos marchés s’étendront sur 19 semaines à partir du weekend du 1er-2-3 juillet. Presque trois mois que nous attendions ce moment même s’il a fallu passer à travers un printemps plutôt frais et un début de mois de juin qui calme encore nos ardeurs. Mais les météorologues d’Environnement Canada sont confiants que nous aurons un été chaud ponctué d’orages violents.
On verra bien…

Nos nouvelles serres froides ont très bien joué leur rôle
d’initiateurs de cultures, trop bien même,
car il a fallu récolter rapidement ces derniers jours des légumes (épinards, bokchoy) qui avaient un mal fou à ne pas monter en fleurs. On ajustera nos dates de semis de serre pour les saisons futures.

Le panier sera, comme à l’habitude,
en ces débuts de saison, assez feuillu.
Cela dit, pour la première fois depuis nos débuts, nous avons réussi à entreposer nos oignons de l’année dernière dans une de nos chambres froides et, ma foi, le résultat est plus que satisfaisant. Il faudra par contre les garder dans votre réfrigérateur car sinon, ils germeront trop vite si vous les entreposez à température ambiante.

N’oubliez pas vos sacs à provisions
afin de faire le transfert de vos légumes;
nous viendrons avec vos commandes de pain déposées sur une de nos tables, ainsi que des copies de notre livre de cuisine préféré pour les amateurs de paniers bio : La Saison des légumes, écrit en pleine pandémie par notre amie fermière bio et traiteure végétalienne Mariève Savaria. Un incontournable, pour ceux d’entre vous qui l’auraient raté en 2020-21, ou qui sont nouveaux cette année. C’est une très belle intro à tous les légumes que nous cultivons à la ferme, et plus encore.

Enfin, nouvelle qui en décevra sans doute plus d’un,
il n’y aura pas d’œufs de la ferme cette année.

Nous sommes en pleine rénovation de notre salle de lavage et de notre entrepôt et les travaux prennent plus de temps qu’anticipé. Nous avons dû détruire l’ancien poulailler afin de laisser la place à la nouvelle extension et d’après notre entrepreneur, il lui sera impossible de terminer le travail avant le début de l’automne. Nous sommes déjà heureux que la salle de lavage soit sur le point d’être complétée mais pour l’extension de l’entrepôt et le poulailler afférent, il faudra un peu plus de patience.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *