biologique Légumes & petits fruits Local Vie à la ferme

Artisans de la terre

On les cherche mais on ne les voit plus : les jeunes ont déserté la ferme pour des cieux plus studieux.  Collège, université, l’attrait de l’école a été plus fort…Vous les verrez à l’occasion nous aider dans les marchés mais dans les champs ou à l’entrepôt, ils n’y seront pas pour le restant de la saison.

On s’est démené pour les remplacer et vous savez combien difficile il est ces temps-ci de trouver des mains habiles.  Il a fallu faire des appels, supplier d’honnêtes gens, interpeller même certains de nos abonnés  😊 …mais nous pensons que nous réussirons à boucler la saison dans des conditions correctes.

Tout cela pose la grande question de qui travaille la terre et par extension du futur même de l’agriculture dans nos contrées.  Je peux affirmer sans ambages que n’eût été de la présence d’employés mexicains, guatémaltèques, et autres, il n’y aurait pas d’agriculture légumière au Québec ou ailleurs au Canada.  Ils sont l’épine dorsale de bien des fermes.

Chez-nous, ils arrivent en mai, repartent en octobre.  Ils se nomment Gerardo, Crescencio ou Gregorio, ils connaissent le travail de la terre comme personne car ils sont souvent agriculteurs sur leurs propres terres et pour des fermes comme la nôtre, leur apport est plus que précieux.  Ils viennent avec un énorme savoir-faire, un respect profond pour la terre et son labeur et même si nous venons d’environnements bien différents, je partage avec eux le plaisir fou de cultiver des légumes.

Dans le panier cette semaine, on s’aventure de plus en plus vers le légume d’automne,
et je jette mon dévolu sur le bok choy, mon légume asiatique préféré, sucré avec une touche d’amertume, croquant et juteux.  Il est facile à cuisiner, à l’étuvée avec une touche d’huile d’olive ou en sauté avec une goutte de sauce soja. 
À vous de décider.
Au plaisir de vous retrouver tous.